h1

Arrivage du 20/11/2008

20 novembre 2008

Cette après-midi, j’ai subi deux heures consécutives de Physiologie, matière que je supporte le moins. J’ai donc décidé de m’octroyer le droit de ne pas allé à mon cours de Chimie Organique, qui vient en deuxième position après la Physio dans le palmarès des horreurs. Bref, étant pour une fois dans la nature à une heure décente, je me suis dit que j’allais en profiter pour passer à la poste, histoire d’enfin récupérer tous les colis en retard qui m’y attendait. Ce qui fait qu’il s’agit d’un arrivage assez conséquent.

– Tous d’abord, 3 mangas : Le tome 12 d’Air Gear fraîchement sorti !!! Je pouvais pas attendre, alors j’ai profité du fait que je disposais des frais de port gratuit pour l’acquérir, étant donné que les mangas sont moins chers sur le net. De même j’ai saisi l’occassion pour prendre le tome 19 de Tsubasa Reservoir Chronicle et le tome 29 de Bleach, que je n’achetais jamais en magasin pour cause de trouvailles plus intéressantes. J’ai également eu le droit à une carte à l’effigie de Shiba Kaien avec le tome de Bleach ! Bon c’est pas grnad chose, mais c’est toujours bon à prendre.

– Un pendentif Naruto reprenant le design du Sharingan des Uchiwa. C’est un très bel objet, pouvant même être porté comme un pendentif normal, c’est à dire qu’une personne ne connaissant pas la série n’identifiera pas qu’il s’agit d’un élement de Cosplay ! En plus, il est livré dnas une belle boîte.

 

-Place maintenant à un objet très original, puisqu’il s’agit d’un karting du célèbre jeu Mario Kart dans une version radiocommandée ! Très fun, c’est en réalité une collection de 4 Karts réglés sur des fréquences diffèrentes afin de réaliser des courses ! L’idée est très bonne, est bien réalisée, puisque les développeurs ont même pensé à inclure sur la télecommande un bouton turbo, reproduisant les effets du mythique champignon et rendant les affrontements encore plus palpitants. Celui que j’ai choisi està  l’effigie de Luigi, étant donné qu’il s’agit de mon personnage préféré de l’univers Mario Bros.

 

J’en profite pour mettre un fanart réalisé par Petogi, et dont je trouve que l’idée de base est génialissime, exploitant parfaitement le côté bien connu peureux et craintif de Luigi et réalisant une superbe parodie du tableau « El grito » d’Edvard Munch :

-Une sublime figurine de Tsuna et Reborn du manga Reborn!. Elle a le droit à son propre article, dans lequel je fais d’une pierre deux coups puisque j’en profiterais pour vous présenter ce très bon manga.

_Les 10 minis figurines One Piece de la collection Thriller Bark. Je ne vous montrerais pas encore ces figurines, car le risque de spoil est trop grand pour ceux qui ne suivent pas activement cette série. Sachez toutefois qu’on y retrouve Luffy, Zoro, Sanji, Nami, Usopp, Absalom, Perona, Ryoma ainsique deux figurines secrètes. Dans le même genre de figurines, on retrouve la collection « One Piece Anime Heroes » representant pas moins de 18 personnages de l’Arc Drum, ou encore la collection « Luffy Family » représentant l’équipage au grand complet après les évenements d’Enies Lobby, ainsi que Dragon. Je possède ces deux collections, je vous les montrerais donc dès que je pourrais.

– Une figurine C3PO, célèbre droïde de Star Wars, de la collection « Exciting Characters » qui doit son nom au fait que les figurines incorpore des ressorts qui les rendent très dynamiques. La gamme contient 6 personnages : Dark Vador, Yoda, le Général Grievous, un Clone Trooper, R2-D2 ainsi que C3PO. Ces figurines sont toutes assez rares, et j’avais eu la chance de dégotter celle de R2-D2 lors de l’exposition temporaire Star Wars à la cité des Sciences de Paris, où je m’étais rendu avec le lycée il y a deux ans. C’est donc tout naturellement que j’ai cherché à reformer la paire si attachante des deux célèbres droïdes ! De plus, cette figurine était à 5€99 ! Une occasion comme ça, ça ne se rate pas !

– Beaucoup d’entre vous, et plus particulièrement les fnas de Saint Seiya, ont surement déjà entendu parler des Myth Cloths, célèbre collection de figurine reprenant tous les chevaliers de la série dans leur armure. Ce sont des figurines très bien réalisées, et nombreux sont ceux qui les collectionnent. Ce n’est pas mon cas, car je n’aime pas suffisamment cette série pour investir autant dedans, les MC coûtant généralement tous dans les 50€. Cependant, il existe de petites plaques, les Metal Plate, destinées à embellir la collection des mC qui elles, ne dépassent jamais les 5€. Etant donné que ces plaques sont très belles et présentées dans de très beaux petits livrets, j’ai décidé d’en acquérir deux, que voici :

metal-plate-zeta-noir-syd-myzar_39710

 

 

 

– Pour terminer, le tube contient 3 affiches concernant la série Saint Seiya à nouveau : Les Saint Arts. Il s’agit d’une série de 5 peintures réalisées par A.Tuis et Rachius, qui sont tout simplement magnifiques ! J’ai pu me procurer les 3 premières de la collection :

 

Il reste encore une deuxième partie de l’arrivage, mais je m’en occuperais demain je pense =)

Et voilà ! Et maintenant je vous laisse, le tome 12 d’Air Gear m’attend 😉

h1

Eternal

16 novembre 2008

Je l’ai enfin ! Essayer un peu d’imaginer la satisfaction qu’on peut ressentir quand on obtient un objet que l’on recherche depuis 1 an et 9 mois pour être précis, et alors vous pourrez savoir ce que je resens =)

En fait, c’est cet objet qua a déclenché mon engouement pour les produits dérivés. En effet, c’est en le recherchant que j’ai entrevu tout ce qui se faisait en matière de figurines ou autres goodies et que je me suis dit que ce serait vachement bien d’entamer une collection. Avec le temps, je me suis donc concentré sur d’autres objets, en cherchant toujours un peu ce produit par ci par là… Et y’a quelques semaines, je l’ai enfin vu en vente quelque part. Aux Etats-Unis. J’aime pas trop commander à l’étranger mais là il le fallait. Je l’ai reçu il y a un peu moins d’une semaine, mais je voulais d’abord finir de le monter avant d’en parler. Cependant, je ne l’ai pas encore achevé, certaines parties me donnent vraiment du fil à retordre, mais j’en pouvais plus d’attendre alors j’écris finalement cet article.

Fini le suspense, l’objet que je cherchais depuis si longtemps est un modèle réduit de l’Eternal, un des trois mythiques vaisseaux de la Three Ships Alliance de Gundam Seed. C’est bien entendu de ce vaisseau que vient mon pseudo, car je l’affectionne particulièrement, sans trop savoir pourquoi, peut-être car  il est dirigé par Lacus Clyne que j’aime tout autant, ou bien surement en raison de tous les symboles qu’il véhicule dans la série.

Gundam Seed, et sa suite Gundam Seed Destiny, mettent en scène un monde où les avancées technologiques sont telles qu’il est habituel de toucher aux gènes des nouveaux nés pour développer leurs capacités. Seulement, de plus en plus, des tensions naissent entre ceux dont a modifié les gènes, les Coordinateurs, et ceux pour lesquels ils sont restés intacts, les Naturels. A tel point que les Coordinateurs sont presque tous obligés d’aller vivre au sein de colonies dans l’espace. Mais l’animosité grandit de plus en plus entre les deux camps, si bien qu’une guerre finie par éclater. Cependant il existe encore quelques personnes qui pensent que ces conflits sont injustifiées et qui tentent de mettre fin à cette guerre. Au début, nous suivons un vaisseau de l’Alliance Terrestre (des Naturels donc), qui va affronter Zaft, l’armée coordinatrice, à plusieurs reprises. Voici donc en extremement résumé, le contexte de la série Gundam Seed, qui est vraiment excellente et que je recommande à  tous (elle existe en manga, mais l’anime, qui lui est antérieur, est de bien meilleure qualité).

Je vous parlais donc de ceux qui pensent que la guerre est injustifiée, et leur figure de proue n’est autre que Lacus Clyne, jeune chanteuse coordinatrice qui a tellement de succès que sa parole à presque autant d’importance auprès des citoyens que celle du Président. Lacus va être amené à voler à Zaft le tout dernier vaisseau que l’armée venait d’élaborer : l’Eternal, conçu pour transporter le Freedom et le Justice, les deux Mobile suits les plus puissant jamais créés. Et oui, les combats ont souvent lieu dans l’espace, et donc de nouveaux moyens de se battre ont vu le jour et parmi eux les Mobile Suits, base de tout combat dans la série Gundam. Je suis sûr que vous avez déjà tous entendu parler de MS, mais je vais quand même vous montrer un combat les mettant en scène :

et tant que j’y suis voici la divine Lacus Clyne :

Bref revenons à l’Eternal, voici tout d’abord sa boîte :

10046060

Et voici maintenant l’objet en question avant montage :

Puis une fois monté :

Il brille vraiment autant qu’il en à l’air, l’Eternal est tout simplement magnifique (le vaisseau hein, pas moi ^^). Il est livré avec les deux célèbres Meteor et avec les encore plus célèbres Freedom et Justice, ainsi que l’Akatsuki, qui à la base n’est pas sur ce vaisseau, mais bon on va pas se plaindre hein =)                             

Le vaisseau est bien réalisé jusque dans les moindre détails, avec possibilité de bouger aussi bien latéralement que verticalement le canon principal, mais aussi de sortir ou rentrer la piste d’atterrisage ! Bref un pur bonheur ! Maintenant il ne me resterait plus qu’à acquérir l’Archangel et le Kusanagi, les deux autres membres de la Three Ships Alliance, mais bon j’ai pas envie de faire de telles recherches pour des vaisseaux que j’aime moins, bien qu’ils restent géniaux.  La voici cette fameuse Alliance (désolé l’image est un peu petite)

D’ailleurs le vaisseau existe aussi dans une version plus répandue mais moins collector, qui on pourrait le penser, est plus fidèle à  la série. Mais je ne pense pas que ce soit le cas, car à mon avis l’Eternal n’est pas aussi brillant dans la série pour des raisons pratiques, les fans pourront en convenir avec l’exemple de l’Akatsuki, d’abord doré puis jaune ensuite pour plus de facilité.

Il est tout aussi beau hein ? Certains le préféreront même j’en suis sûr, étant donné qu’il fait plus réaliste, plus sérieux sans tous les reflets =)

On pourrait aussi se dire que maintenant que j’ai trouvé l’objet à la base de toutes mes recherches, je pourrais refermer la page des produits dérivés… Oui ce serait logique… Mais non. J’aime bien trop ça à présent pour arrêter =)

D’ailleurs hier en me baladant, je suis tomber sur un jeu GBA import Gundam Seed ! Le vendeur ne savait même pas que c’était ça, ne connaissant pas le logo et du coup le vendait une misère (et ouais, la GBA c’est consideré comme antique maintenant). Je me suis donc permis de lui apprendre avant de prendre la fuite avec sans demander mon reste ! Enfin j’ai quand même payer, hein ^^

h1

Figurines Air Gear

13 novembre 2008

Air Gear est un de mes mangas préférés. Non seulement l’histoire est prenante et le thème fait rêver, mais en plus on trouve dans ce titre des personnages très intéressants qui figurent parmi mes favoris, toutes séries confondues. Et parmi ces protagonistes, il y a Simca et Ringo.

Il faut croire que les deux filles sont aussi les favorites des fabricants de figurines, puisque parmi les rares statuettes de Air Gear que l’on dénombre, ces deux personnages sont sur-représentés. Je vais donc tenter de vous proposer un rapide tour d’horizon de ces produits. Mais avant cela, j’aimerais une fois de plus vous proposez d’admirer un très beau fanart réalisé par ShiiBe :

Simca by ShiiBe

On commence avec une résine de Simca, à l’échelle 1/6ème ! Ce qui fait donc une hauteur d’environ 26cm ce qui est plus que raisonnable soit un poids de 1,4 kg ! Bref, vous l’aurez compris, cette résine c’est pas n’importe quel objet : très détaillée et magnifiquement réalisée, certains pourront dire que le visage n’est pas tout à fait ressemblant, mais c’est un problème récurrent dans les figurines de Simca. Les plus perspicaces d’entre vous l’auront déjà compris, tant de qualités ont forcément de repercussion sur le prix, et en effet cette figurine se trouve en général pour la modique somme de … 150€. Et ouais ! Pour une seule figurine de moins de 30 cm, y’a clairement de l’abus, même si cette oeuvre a été réalisé par les maîtres du genre en édition limitée. Je ne l’ai encore jamais vu à moins de 100€, il est donc clair qu’elle ne fera jamais partie de ma collection. Mais au moins elle pourra embellir ce blog, à défaut d’embellir mes étagères =)

Fans de Simca, ne desesperez pas pour autant ! Il existe d’autres figurines de l’hirondelle de passage à des prix bien plus abordables. Notamment une qui constitue un de mes plus gros coups de coeur en matière de figurines, puisque c’est à mon goût la version la plus ressemblante du personnage, pour une figurine très bien réalisée et d’assez grande taille (environ 20cm), le tout pour moins de 25€ en général. Je recherche cette figurine depuis pas mal de temps, et le problème c’est qu’elle est pratiquement introuvable en France ! En effet, on la trouve assez aisément à l’étranger, mais les frais de port sont souvent dissuasifs. Bref, voici la figurine :

 

Enfin, il existe une troisième figurine de Simca plutôt intéressante. La belle est cette fois-ci representée en pleine action, ridant  sur un mur portant le logo Air Gear. Le visage est une fois de plus peu ressemblant, mais la figurine est néanmoins très stylée et bien plus abordable que la première, bien qu’il faille quand même débourser environ 45€ pour en devenir l’heureux possesseur. J’ai commandé cette figurine il y a maintenant 2 semaines via un site sur lequel je disposais d’une réduction me permettant de l’acquérir sans payer le moindre centimes, mais n’ayant toujours pas reçu de nouvelles de commande, il y a fort à supposer qu’elle était en réalité en rupture de stock. Comme je sens que je ne pourrais donc^pas vous montrer mon propre exemplaire, voici une image provenant du net :

 

Passons à présent à la charmante Ringo. Je ne connais que deux figurines de la soeur d’Ikki.

La première est assez … particulière on va dire =) En effet, il n’est pas rare de la trouver associée au mot hentai, et il est vrai qu’on y trouve une Ringo plutôt dénudée. Cependant, il faut savoir que la jeune fille apparaît réellement sous cette apparence à un moment du manga. La figurine est très bien rélisée, et très agréable à regarder ^^ Malheureusement, cette figurine coûte en général dans les alentours de 80€, et le MAXIMUM que j’accepterais d’investir dans UN seul objet est de 50€, et encore il faudrait que ce soit vraiment un objet qui me fascine. Cependant rien ne nous empêche de contempler cette figurine, à défaut de l’acheter =)

Petit détail amusant, la figurine est vendue avec le sac que Ringo porte sur sa tête dans cette scène mythique.

Et enfin, la deuxième figurine fait partie de la même gamme que la seconde Simca que je vous ai présentée. Une pose plutôt originale, bien que pas forcèment du meilleur effetà  mon goût. Encore une fois la figurine est très bien faîte, je vous laisse en juger par vous-même :

La photo est issue de la collection personnelle de lu-k, qui tient son propre blog de figurines : mukyaa.com ! Son blog est très complet et sa collection tout autant ! Il possède de très belles pièces et j’aimerais beaucoup avoir une collection aussi imposante que la sienne. Il possède d’ailleurs les deux figurines de cette gamme, et a pris une magnifiques photos des deux :

h1

POP Jeunesse : Vivi, Pipo et Franky

10 novembre 2008

Alors que les sites français en sont encore à la vague précèdente (Nami/Nojiko/Zoro), on peut déjà apercevoir depuis quelques temps sur les sites japonais la nouvelle gamme de POP Jeunesse avec cette fois-ci à l’honneur la très belle Vivi dans son enfance royale, le valeureux Pipo en capitaine des 3 enfants de son village) et enfin Franky en mode enfant normal, pas encore cyborg.

Comme d’habitude, que de très belles figurines. Un investissement bien plus raisonnable que le Thousand Sunny, mais presque tout aussi réjouissant =) Mais malheureusement impossible pour le moment puisque le seul site à ma connaissance qui les vendaient déjà est en rupture de stock ! Mais pourquoi ai-je attendu ? >.< Enfin c’était pour donner la priorité à d’autres commandes plus intéressantes, maintenant il faut juste qu’elles se donnent la peine d’arriver un jour !

 

h1

Réplique géante du Thousand Sunny édition très limitée

10 novembre 2008

Si seulement l’argent poussait sur les vieux arbres de mon jardin… Si c’était le cas, je serais déjà l’heureux détenteur d’une réplique en édition très très limitée du Thousand Sunny, le nouveau bateau de l’équipage de Luffy. En effet, cette merveille réalisée par Banpresto a pu être remportée par quelques chanceux au Japon à l’occasion d’un concours, mais elle est également mise en vente sur le site Animeha pour la modique somme de 149,90€ ! Cet objet a beau avoir l’air somptueux, là c’est un peu trop xD

Alors pour ceux qui ont (beaucoup) d’argent à dépenser, moi je dis Animeha est votre ami, et ce superbe bateau de 32 cm de haut (!!!) aussi.

Il ferait tellement bien au dessus de mon lit… Mais tellement de mal à mon compte bancaire aussi. Alors maintenant faut que je tente d’oublier cet objet, de le chasser de ma mémoire. Si seulement les gens pouvaient se précipiter dessus et le mettre en rupture de stock ! Mais bon ça risque de faire comme le Chopper taille réelle à 289€, qui est là depuis un bon bout de temps ! Personne n’a autant d’argent à mettre là dedans, ce serait bien que certains fabricants le comprennent ! C’était mon cri de desespoir ^^

h1

Rave The Last Guide Book

10 novembre 2008

 A cause de problèmes techniques et personnels, j’ai pas pu mettre cet article en ligne avant, alors pour me faire pardonner je vais en mettre trois dans la soirée 🙂 

Un bouquin qui traîne dans un coin de ma mémoire depuis un bon moment maintenant !

J’avais appris son existence au détour d’une conversation sur le forum Pisha ! (http://forum.kahwui.com/) et depuis je m’étais juré de me le procurer un jour ! Et voilà c’est chose faîte ! 

 

ATTENTION, cet article peut contenir des spoils allant jusqu’au tome 34 de Rave.

 

 

 Tout d’abord, c’est un très beau volume ne serait ce que sur le plan de la couverture, qui peut paraître simpliste avec un Plue protubérant, mais qui est en fait très travaillée au niveau des couleurs. En effet, je ne m’y connais pas beaucoup en art, mais les dessins ont été réalisé de telle sorte que tous reflètent la lumière, donnant une couverture très lumineuse, à des années lumière (eh eh) d’une couverture classique de manga. Cet effet est encore plus marquant avec la quatrième de couverture, notamment avec le logo Rave ainsi que le cercle de couleur argentée. 

Ce livre, un peu plus gros qu’un tome classique de la série, est découpé en onze chapitres que nous allons rapidement survoler :

0)       Rave Color Illustration Collection

1)       Interview

2)       Dialogue

3)       Mystery

4)       World

5)       News

6)       Backstage

7)       Chronicle

8)       Last Story

9)       History

10)   Magazine

 

 -On ouvre le guidebook et on se retrouve immédiatement nez à nez avec des pages couleurs, puisque la première partie de cet ouvrage se nomme « Rave Color Illustration Collection ». On peut alors admirer de magnifiques images entièrement colorisées, dont certaines sont connues (page de titre de chapitre, couverture), mais la plupart étant inédites, du moins en France. Bien évidemment, ce sont les meilleurs dessins qui ont été retenu, et on passe donc un agréable moment à contempler ces quelques 35 pages (seulement ai-je envie de dire). 

 


pb100059

 -Ensuite, nous rentrons véritablement dans le vif du sujet puisque nous passons au premier chapitre du tome : une interview de Hiro Mashima, l’auteur. Je ne peux pas vous dire grand-chose sur ce chapitre, mon ignorance de la langue m’empêchant bien sûr de comprendre un traitre mot de cette partie.

  

 -La deuxième séquence retranscrit un dialogue entre Mashima et Hiroshi Tanaka (qui a travaillé sur différents animes). Une fois de plus, je ne peux profiter pleinement de cette conversation, ni même vous dire les thèmes abordés.

 

 -La troisième partie porte un nom pour le moins énigmatique : « Mystery ». J’ai parcouru ce chapitre très rapidement de peur de me spoiler sur les évènements à venir dans l’ultime tome de Rave, qui sera disponible le 3 Décembre. Mais à ce que j’ai pu entrevoir, l’auteur semble s’étendre plus longuement sur les éléments clés de l’œuvre, tels le « voyage » dans le futur d’Elie ainsi que son passé, les Mother Dark Bring ou Ten Commandements. Il semble également faire des révélations sur chaque personnages de la série en allant de Haru jusqu’à Tantimo, et en passant même par le père du chef du gang des Grossfess. Bref, un chapitre qui a surement dû être très enrichissant pour nos homologues japonais fans de Rave.

 

 

 -Le quatrième chapitre se nomme « World ». Il répond certainement à de nombreuses questions que tous les lecteurs se posent sur un thème bien précis, et la lecture de ce chapitre en enthousiasmerait surement plus d’un. Vous ne l’aurez pas compris, il s’agit donc ici des couples de Rave. Ainsi Mashima s’attarde sur les relations Haru X Elie, Musica X Reina, Let X Julia et enfin Shuda X Cattleya. Nul doute que ces quelques lignes sont surement très intéressantes, et à savourer avec un bon paquet de pop-corn.

 

 – On passe à présent aux « News ». Il s’agit très vraisemblablement de l’actualité de Mashima ou éventuellement de la série en matière de produits dérivés ou autre manifestations spéciales. On y découvre également un concours de popularité des personnages. Il est peut-être possible qu’il soit publié dans le tome 35, alors je préfère ne rien dire pour le moment, mais si vous êtes intéressés, je peux bien évidemment vous donnez les résultats =)  

-La sixième partie constitue les coulisses de Rave. En effet, derrière le nom de « Backstage » se cache ce qui pourrait être résumé en une seule phrase souvent répétée dans cette partie : « Inside Rave ». L’équipe nous est, entre autres, présentée au travers de ces quelques pages. 

-La septième partie est la plus intéressante sur le plan des informations sur la série. En effet, elle débute par une carte du monde de Rave, avec des numéros allant de 1 à 46 sur chaque lieu important. Puis l’auteur revient alors point par point sur le déroulement complet de l’histoire. C’est ici une sorte de résumé de l’œuvre qui nous est proposé.

 

-Le huitième chapitre… Je suis désolé, mais avec le nom qu’il avait, je n’ai même pas osé regarder la moindre page, je l’ai carrément sauté ^^ Peut-être que ça n’avait rien à voir, mais hors de question de prendre un tel risque ! J’y reviendrais dans un mois pour voir =) 

 

-La neuvième séquence, « History »,  est une très bonne idée je trouve, puisqu’elle rassemble toutes les pages de chapitre de la série. On y voit donc pas mal de choses : l’évolution du dessin de Mashima, l’avancement de l’histoire, l’agrandissement du groupe de Haru… Ce recueil permet également d’établir des comparaisons, des liens entre ces différentes pages, ou tout simplement d’admirer de très beau dessins. 

 

-Finalement, l’ultime chapitre de ce guide présente tous les objets dérivés ayant vu le jour sur Rave =) Je me suis bien évidemment régalé avec cette partie, en m’extasiant sur la série de figurine dédiée à l’arc « King », en m’étonnant sur le nombre incroyable de peluches différentes de Plue disponibles ou encore en souhaitant posséder de toutes mes forces cette reproduction taille réelle de Rave, le collier de Haru et Gale ou cette Eisenmeteor version jouet très réaliste. Gros coup de cœur également pour les cadres avec les illustrations des couvertures (je m’en prendrais bien une avec celle du 27 tiens ! On trouve donc de tout : des gants de cuisine en forme de Plue jusqu’aux badges Nakajima à accrocher partout en passant même par des lignes de vêtement avec les incontournables Heart Kreuz et Love Believer, même également des inédits comme les vêtements de la gamme Silver Claimer plutôt stylée. Enfin, ce chapitre rassemble également toutes les couvertures, ainsi que les box DVD ou encore les illustrations pour magazines. 

 

pb100073

 Et comme Mashima ne perd pas ses bonnes habitudes, Rave the Last Guidebook se referme par une postface !

En bref, ce livre est un must pour les fans de Rave, d’autant plus qu’il reste un des seuls produits dérivés de la série que l’on peut se procurer sans trop de mal, pour peu que l’on ne craigne pas de s’aventurer sur des sites étrangers.

h1

Mashima-en Vol.1

8 novembre 2008

Je ne connaissais pas du tout cette série de deux volumes avant de découvrir celui-ci. En fait, Mashima y publie ses one-shot, 4 dans chaque. Une fois de plus, je vais citer beaucoup de personnages de l’univers de Rave.

Le premier, c’est Magician. Il s’agit de la toute première oeuvre de l’auteur, avec laquelle il est selectionnée pour un concours et qui sera ensuite publiée. La série se déroule à une époque contemporaine, dans un monde qui pourrait être le nôtre puisque le héros va au lycée et utilise un portable. D’ailleurs ce héros est en fait une version miniature de Musica cheveux courts (même tête, même boucles d’oreilles…). Pourquoi je précise cheveux courts ? Car il se trouve qu’il a un ami qui, lui, ressemble à Musica cheveux longs, c’est donc plutôt étrange de voir ces deux personnages dans la même case ! Le personnage principal est un adepte de la magie, mais attention d’une forme de magie assez particulière puisqu’elle associe une magie classique que l’on connaît bien (boîtes magiques, chapeaux, cartes…) à une autre forme plus surréaliste, c’est à dire qu’il fait sortir des centaines de colombes d’un chapeau ou se bat avec des cartes à  jouer explosives ou tranchantes. Une amie écolière, ressemblant énormement à Elie, l’aime secretement et ensemble il trouve… Plue ! Mais c’est un Plue dans sa première version si je peux me permettre car bien qu’il possède déjà sa bonne bouille et sa corne, il ressemble plus à un vrai chien car son corps est plus long, ses pattes aussi et enfin il se déplace à quatre pattes ! De plus, détail marquant, Plue a des propriétaires qui le recherchent ! Ensuite, je n’ai pas très bien compris mais le héros est amené à se battre, et pour cela il se transforme en un nouveau personnage qui est le portrait caché de Jegan ce coup-ci ! Enfin cette histoire a l’air pas mal du tout, à mon avis ce serait intéressant de voir comment Mashima écrit lorsqu’il se trouve dans un monde « réaliste », c’est à dire avec des relations au lycée et tout… Ah oui et petit détail amusant : Le musica-like qu’est le héros de cette série porte le collier de Haru ! Decidement Mashima aime bien réutiliser souvent les mêmes éléments =)

 

 

La deuxième, c’est le fameux Fairy Tale (et pas tail ^^), qui a servit de précurseur pour la série actuelle de Mashima. On retourne dans un univers plus habituel, avec des décors évoquant presque le moyen-âge et un héros ressemblant à… Musica. Mais avec des cornes sur la tête ! C’est assez drôle à voir ! Puis il va rencontrer une fille identique à Resha et ensemble il vont partir à l’assaut du château d’une sorcière ennemie, qui elle a l’apparence de Lilith. On voit peu de magie dans le one-shot, à part « Musica » qui manipule l’argent (^^) et « Resha » qui sépare une rivière en deux à un moment, dans une parodie de la célèbre scène de la bible. A noter aussi que cette histoire met en scène Griff et Bonnie, mais pas Plue pour une fois.

La 3ème histoire se nomme Cocona ! Là j’ai eu beaucoup de mal à comprendre l’histoire sans les dialogues, donc je vais rester très en surface : L’héroine ressemble un peu à Julia aux cheveux courts (puis beaucoup à Elie à la fin), mais dans cette histoire ce qui est surprenant, c’est que beaucoup de personnages ne ressemblent à rien de connu chez Mashima, et sont même dans des styles qui ne lui sont pas habituels, du genre des garçons dans le style de Julius mais plus poussé encore ou une sorcière dans les tons de Yuko, de Clamp. L’héroine à un chat pour compagnon (mais qui ne ressemble pas à Happy) et va se battre contre une femme possèdant une boule similaire à celle que forme l’Endless. Dans le combat le chat est touché, puis à la fin de celui-ci, quand on croit qu’il est touché il se transforme en… Musica (mais avec les expressions de Haru) ! Puis les deux personnages tombent amoureux, et on retrouve alors les situations étranges de couple, identiques à celles entre Haru et Elie dans Rave (cf la dernière image, où on reconnait bien le style de Mashima). L’auteur a l’air d’être très poétique de ce one-shot, comme en témoigne notament la 3ème image, avec les deux personnages qui se tiennent dans un coeur.

 

Et la quatrième, c’est une grosse surprise pour les lecteurs de Rave, quelque chose que tous les fans ont souhaité au moins une fois : la suite des aventures de Plue ! Ca ne vous dit rien ? Mais si vous savez le jeu qu’il y avait en fin d’un volume, où on se déplaçait de case en case par l’intermédiaire de numéro, en fonction de l’action qu’on voulait voir Plue exécuter. On y retrouve tous les personnages de Rave, et cette fois ci il y a 130 cases à découvrir ! Une belle surprise de la part de l’auteur =)